Ian schneider 66374 unsplash

Au début de ma carrière, tel un·e apprenti·e, je cherchais avant tout une chose : que mon code marche ! Je me préoccupais rarement de l’état de l’art, de ce qu’il se passerait dans 3 mois ou de ce détail d’architecture qui m’imposerait d’avoir 4 classes là où j’aurais tout mis dans une seule. En même temps, c’était difficile de m’en vouloir : je devais trouver ma place. Prouver ma valeur. Montrer que j’étais utile en faisant quelque chose qui fonctionne…

Commentaires

Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour poster un commentaire